Fédération de pêche de la  loire

Flux d'actualités

feed-image Fil d'actualités
Bilan de la saison de pêche 2020 et perspectives 2021 PDF Imprimer Envoyer

 

Bilan 2020 et perspectives 2021

Le Bilan 2020 : Une année bien remplie…

L’exercice 2020 n’a, certes, pas été facilitée par la crise sanitaire. Toutefois, grâce au recours au télétravail et au strict respect des consignes de distanciation, la Fédération a pu réaliser la plupart de ses missions, tout en restant à l’écoute des pêcheurs, grâce à la constance d’une permanence téléphonique.

Elle a également mis à profit les périodes de confinement pour préparer, en concertation avec les AAPPMA, des mesures pour atténuer, autant que possible, la perte de jouissance générée par les restrictions de déplacement.

C’est ainsi qu’ont été mises en place, dans l’urgence, les réflexions qui ont conduit à des actions exceptionnelles et innovantes, comme :

-        Les empoissonnements spécifiques en Truites Arc en Ciel (TAC) sur 11 plans d'eau du département sur les week-ends, entre septembre et décembre,

-        La prolongation de la pêche en 2ème catégorie pour la TAC jusqu'au 31/12/2020, sur l'ensemble du département, négociée avec les services de l'Etat,

-        Les empoissonnements spécifiques en TAC sur 10 secteurs de cours d'eau 2ème catégorie, entre septembre et décembre,

-        Les actions de découverte de pêche à la mouche sur les réservoirs d'Usson en Forez et de Noirétable,

-        L’expérimentation de 2 semaines sur la pêche de la truite aux leurres, en No-kill, sur le réservoir d’Usson en Forez.

Les chiffres significatifs de 2020 :

-          Temps de travail global, tous services confondus : 20 017 heures (contre 15663 heures en 2019)

-          Récapitulatif des actions exceptionnelles :

-        Coût global : 23 357 €

-        Temps passé : environ 100 heures de salariés

-        Report d’actions de 2020 sur 2021 : certaines actions d’empoissonnement en TAC sur cours d’eau qui n’ont pas pu être réalisées en 2020 en raison du confinement.

-          Evolution des effectifs sur 3 ans

 

En conclusion :

Globalement, et même si l’année 2020 a été compliquée, paradoxalement, il restera de cet exercice une expérience enrichissante que seule l’urgence pouvait générer. Elle nous a permis d’imaginer des actions innovantes que nous allons pouvoir capitaliser pour les années à venir, et mettre en œuvre dès 2021.

 

Les perspectives 2021 : Une année charnière importante …

2021 sera une année charnière importante pour la pêche de loisir dans notre département, pour quatre raisons essentielles :

La première,consiste en la poursuite des actions exceptionnelles engagées, en partenariat avec les AAPPMA en 2020 :

-        Autorisation de pêcher la TAC en cours d’eau de 2ème catégorie du 1er janvier au 31 décembre (validation dans l’arrêté pêche 2021),

-        Programme d’empoissonnement en TAC sur des parcours spécifiques en cours d’eau et plans d’eau de 2ème catégorie. Planification encore à préciser.

-        Nouveaux programmes halieutiques sur les plans d’eau reclassés en 2nde catégorie en 2021. Programmes à venir.

La deuxième, découle de la mise en place d’actions promotionnelles exceptionnelles qui seront co-financées par les AAPPMA, la Fédération, le Club Halieutique, et la FNPF :

-        Tombola organisée dans le cadre du jeu « Tous à la pêche » jusqu’au 28 février 2021, pour tout acquéreur d’une carte de pêche « personne majeure », "personne mineure" et "promotionnelle femme », avec dotation de bons d’achats de 50 et 20 €,

-        Mise en place de trois actions de parrainage pour des nouveaux(elles) pêcheurs(es), qui se traduisent par des remises pour les cartes « personnes mineures », « promotionnelle femme », et « journalière »,

-        Reconduite de la carte à tarif promotionnel « offre d’automne » en fin d’année.

La troisième, est la poursuite du programme de mandat 2016/2020 de la Fédération par la concrétisation du projet de la Maison Départementale de la Pêche (MDP) sur le site de l’étang David, à Saint-Just-Saint-Rambert, d’une part, et d’autre part, par la mise en place d’un plan financier d’assistance entre AAPPMA et Fédération :

-        Le plan d’actions relatif au projet de la MDP qui suit son cours, grâce au soutien financier de ses partenaires : Région Auvergne Rhône-Alpes, Département de la Loire, Commune de Saint-Just Saint Rambert, Loire Forez Agglomération, FNPF. Cette opération importante positionnera, sur le très long terme (bail emphytéotique de 99 ans !), le siège de la Fédération avec un outil moderne et conforme à la globalité de ses missions. Objectif d’ouverture courant 1er semestre 2022.

Les objectifs affichés de cette Maison de la pêche sont multiples :

-        Devenir la maison départementale des pêcheurs, au sein de laquelle chaque AAPPMA, chaque adhérent pourra trouver les informations et renseignements nécessaires à l’exercice de cette activité.

-        Devenir un lieu d’accueil pour l’ensemble des publics désireux de connaître et de s’initier à l’activité pêche sur le département

-        Devenir un lieu d’accueil et de muséographie tourné vers la découverte et la protection des milieux aquatiques du département.

-        Devenir le nouveau siège social de la Fédération départementale pour la pêche et la protection des milieux aquatiques de la Loire.

Avec un coût global estimé à près de 1 million d’euros, et en comptant sur les subventions des partenaires précités et la vente du siège social actuel, le restant à charge financier pour la fédération sera de moins de 20% du montant global.

A l’heure actuelle, le permis de construire est déposé, et l’ensemble de la Fédération et des partenaires travaillent sur les différents projets d’aménagement (muséographie, scénographie, étangs d’initiation de pêche, mare pédagogique, etc.)

-        Le plan financier d’assistance comporte :

-        Le Fonds Mutualisé de Dotation initié en 2019 (92 190 € en 2020) pour permettre de partager, entre les AAPPMA et la Fédération, l’initiative des plans d’actions en faveur de la réhabilitation du milieu aquatique et de l’halieutisme,

-        La mise à disposition, sur le moyen terme, de disponibilités financières à hauteur de 109 500 € provenant d’AAPPMA volontaires, pour pérenniser la réalisation des actions des plans de gestion piscicole malgré la précarité des ressources générée par la crise sanitaire :

-        montants des actions engagées dans le cadre des Plan de Gestion Piscicole des AAPPMA, et des actions fédérales en faveur du milieu aquatique :

-              2020 : 168 000 €

-              2021 : 416 000 €

-              2022 : 223 000 €

-        montants annuels liés aux empoissonnements réalisés par les AAPPMA et la Fédération sur le département :

-               Empoissonnements truites : > 20 000 €

-               Empoissonnements poissons blancs et carnassiers : > 21 000 €

La quatrième, est le renouvellement des mandats électifs qui ont été prolongés d’une année à la suite de la crise sanitaire. Les élections sont prévues pour le dernier trimestre 2021 pour les AAPPMA (vous retrouverez les dates des élections sur notre site internet à partir de septembre), et courant mars 2022 pour la Fédération.

Ces deux évènements statutaires sont particulièrement importants pour la pérennité des structures associatives de la pêche de loisir, notamment pour permettre le renouvellement des hommes et des idées au sein des équipes dirigeantes.

Tout d’abord, pour les AAPPMA :

Chaque pêcheur titulaire d’une carte annuelle depuis au moins 2 années dans la même AAPPMA peut ainsi être candidat au conseil d’administration de celle-ci. Ce conseil d’administration, composé de 7 à 15 membres, assure :

  • La définition de la stratégie de développement du loisir pêche et de protection de la ressource piscicole de l’AAPPMA pour la durée du mandat (5 ans).
  • La gestion de l’association.

En outre, le président de chaque AAPPMA est délégué à l’assemblée générale de la Fédération départementale, et il participe ainsi à la définition de la stratégie départementale, ainsi qu’à l’élection des administrateurs fédéraux.

De plus, chaque AAPPMA de plus de 250 membres actifs désignent, parmi les titulaires d’une carte de pêche annuelle, des délégués supplémentaires à l’AG de la fédération.

Ensuite, pour la Fédération :

Pour être candidat au Conseil d’administration de la fédération départementale, il faut être titulaire d’une carte de pêche annuelle, et présenter sa candidature lors des élections de son AAPPMA fin 2021, afin qu’elle soit approuvée par les autres membres actifs.

 

En conclusion : 2021 est donc une année essentielle pour l’avenir de la pêche de loisir dans le département de la Loire, et à son niveau, chacun des acteurs du réseau associatif a un rôle déterminant à jouer pour l’intérêt général :

-        Les AAPPMA et la Fédération, en collaborant pour proposer et réaliser des actions en conformité avec leurs missions et les attentes des pêcheurs,

-        Les pêcheurs, en participant aux assemblées électives pour désigner, voire rejoindre les dirigeants de leur AAPPMA, et en contribuant autant que possible à son animation.

Au regard de tout ce qui a été écrit et entendu ces derniers temps, cette conclusion serait probablement incomplète, sans réaffirmer ce qu’est le fondement même de notre système associatif : « En prenant sa carte de pêche, le pêcheur adhère à une AAPPMA, et à un système solidaire de gestion de la pêche et du milieu aquatique. Par ce geste, qui lui attribue le droit de pêcher, il contribue au financement du fonctionnement de tout le réseau associatif.